Till Roeskens, Plan de situation # 7 : Consolat-Mirabeau (un conte documentaire)

au pavillon Carré de Baudoin, jeudi 2 octobre à 19h30.

Dans le cadre de RELECTURES 15 ‘d’après documents’,  le festival des littératures vivantes organisé par Khiasma.

Par sa pratique de conteur, Till Roeskens réactive d’anciennes figures de la circulation des récits : le pèlerin, le colporteur, l’émissaire étranger, le saltimbanque, le vagabond. Celui qu’on accueille à la veillée, pour prendre des nouvelles du lointain et, par recoupements avec ce que l’on sait du proche, comprendre ce qui se noue entre l’ici et l’ailleurs dans les liens que l’on tisse avec l’autre. Le dispositif que propose Consolat-Mirabeau est de cette nature : « Nous mettrons quelques chaises en cercle et je vous raconterai ce que j’ai vu et entendu là-bas, dans ce petit coin du grand nord de Marseille. Je prendrai un bout de craie et tracerai sur le sol une carte des espaces que j’ai parcourus deux années durant, du port jusqu’au sommet de la colline. Je vous dirai les êtres que j’ai croisés là et ce qu’ils m’ont confié de leurs vies mouvementées. »

Amateur de géographie appliquée, Till Roeskens appartient à la famille des artistes-explorateurs. Son travail se développe dans la rencontre avec un territoire donné et ceux qui tentent d’y tracer leurs chemins. Ce qu’il ramène de ses errances, que ce soit sous la forme d’un livre, d’un film vidéo, d’une conférence-diaporama, constitue une invitation à l’exercice du regard, un questionnement sur ce qu’il est possible de saisir de l’infinie complexité du monde.

Plus d’informations sur RELECTURES : http://www.khiasma.net/hors-les-murs/relectures-15/ 

Situation Plan #7: Consolat-Mirabeau (a documentary tale)

In the Pavillon Carré de Baudouin, Thursday 2 October at 7.30 pm

As part of RELECTURES (REREADINGS) 15 ‘d’après documents’ (based on documents), the festival of living literatures organized by Khiasma.

As a storyteller, Till Roeskens rekindles old figures that used to spread narrative tales: the pilgrim, the pedlar, the foreign emissary, the acrobat, the vagabond. The person one welcomes at the evening gathering, to have news from afar and, by cross-checking with what we know of things close at hand, understand connections between here and elsewhere in the bonds we weave with the other. The arrangement proposed by Consolat-Mirabeau is of this sort:

“We’ll put a few chairs in a circle and I’ll tell you what I’ve seen and heard down there, in that little nook of northern Marseille. I’ll take a bit of chalk and on the floor I’ll draw a map of the spaces that I’ve passed through in two years, from the harbour to the top of the hill. I’ll tell you about the people I bumped into, and what they told me about their busy lives.”

Till Roeskens is an applied geography enthusiast, belonging to the family of artist-explorers. His work develops in the encounter with a given territory and people trying to find their way in it. What he brings back from his wanderings, be it in the form of a book, a video film, or a slide lecture, represents an invitation to exercise the way we look at things, a questioning about what it is possible to grasp of the infinite complexity of the world.

For further information about RELECTURES: http://www.khiasma.net/hors-les-murs/relectures-15/