En écho à l’exposition Cammina Cammina présentée dans les salles du pavillon Carré de Baudouin, un programme de films et de vidéos d’artistes est présenté dans l’auditorium du pavillon. Rassemblant des œuvres d’artistes français et internationaux, CROSSROADS sillonne le paysage théorique esquissé par cette troisième édition de la biennale. Des dérives poétiques aux déplacements de populations, de la cartographie d’un territoire à la découverte de l’histoire sociale et politique des lieux, CROSSROADS reflète une pluralité de points de vue sur les questions de mobilité et de déambulation.

Avec / Films and videos by artists with works by :
Ivan Argote, Marcos Avila Forero, Bertille Bak, Fayçal Baghriche, Spartacus Chetwynd, Lu Chienseng, Collectif_FACT, Jordi Colomer, Valérie Jouve, Sora Kim, Evangelina Kranioti, Klara Liden, Zhenchen Liu, Damien Manivel, Valérie Mréjen, Roman Ondák, Cécile Paris,
Marie Preston, Florian Pugnaire & David Raffini, Till Roeskens, Philippe van Custem et Wolf von Kries…

Crossroads#1
Rendez-vous à l’auditorium du pavillon
Carré de Baudouin du 25 septembre au 4 octobre

Crossroads#2

à l’auditorium du pavillon Carré de Baudouin

du 7 octobre au 11 octobre en boucle de 11h à 18h

Au programme : Cécile PARIS, Après Mustafa, 2014, 5′ ; Klara LIDEN, In The Myth of Progress (Moonwalk) , 2008, 4’50 ; Jordi COLOMER, Père Coco et quelques objets perdus en 2001, 2002, 5′ ; Fayçal BAGHRICHE, Le sens de la marche, 2002, 5’15″; Marvin Gaye CHETWYND, The Walk to Dover, 2007, 18′; Marcos Avila FORERO, Cayuco, 2012 , 60′.

Crossroads#3

Rendez-vous à l’auditorium du pavillon Carré de Baudouin du 14 octobre au 17 octobre 

Crossroads#421.10.2014 _25.10.2014

PROGRAMMATION DE FILMS ET VIDÉOS D’ARTISTES

Carte blanche à la collection Françoise et Jean-Claude Quemin.

en boucle de 11h à 18h dans l’auditorium du pavillon Carré de Baudouin

Au programme :

Ivan ARGOTE, I just want to give you some money, 1’07

Collectif_FACT, The Course of Things , 2012, 10′

PUGNAIRE / RAFFINI, Energie sombre, 2012, 15′

Valérie MREJEN, Il a fait beau, 1999, 4′

Zhenchen LIU, Under Construction, 5′

Evangelia KRANIOTI, Marylin de los Puertos, 25′

Nous remercions la Biennale de Belleville de nous offrir cette « carte blanche » pour présenter quelques vidéos de notre collection, en particulier Yannick Langlois et Elsa Beaudoin, avec qui nous avons fait cette sélection. Il est utile de préciser que nous ne collectionnons pas exclusivement la vidéo, mais que ce moyen d’expression que de très nombreux artistes emploient aujourd’hui nous semble avoir sa place dans une collection d’art qui se dit contemporaine. Nous avons essayé de répondre au thème choisi par la 3ème Biennale de Belleville : le déplacement. Notre collection de vidéos ne s’organise pas autour de ce thème particulier, mais davantage autour du regard, parfois ironique, que les artistes portent sur la société du 21ème siècle. À nos yeux, la vidéo exprime une forme d’universalité, nous parle de concepts et non d’individus particuliers et donc de nous tous. Ainsi Valérie Mréjen dans Il a fait beau nous confirme que le langage que nous utilisons pour relater un voyage varie selon les interlocuteurs qui d’ailleurs ne sont guère intéressés par notre récit. Les déplacements urbains peuvent prendre plusieurs formes: le métro parisien pour Ivan Argote, un grand musée londonien pour le  Collectif-Fact où tous sont de potentiels suspects ou de possibles victimes,ou encore le déplacement forcé de la population à des fins de profits immobiliers comme le montre Zen Chen Liu dans Under Constuction. Déplacement automobile pour le camion de Pugnaire et Raffini, Energie sombre, qui roule à tombeau ouvert jusqu’à sa perte. Quid des déplacements lointains des marins d’Evangelia Kranioti qui poursuivent un ailleurs introuvable, sans doute enfoui en eux et qu’ils n’ont pas réussi à atteindre malgré la tendresse de Marilyn de los Puertos?

Bonne projection !

Françoise et Jean-Claude Quemin